MUTADIS-MUTANDIS : Workshop à l'Ecole Supérieure d'Art d' Aix-en-Provence- Invitée par Céline Domengie avec Jean-Paul Thibault - 2012 - GENIUS LOCI -
Extraits de notes / intentions :
Parvenir à leur faire inventer leur propre dispositif de représentation, leurs fictions, leurs géographies personnelles. 0- Commencer la séance par une forme de relaxation physique, une méditation? (Jean-Paul). 1- Une table avec les références retrouvées : la série de livres & diaporama commenté ? Voyage à travers les formes projetées de cartes : topographiques, géographiques (représentations physiques, spatiales de lieux), cartes ‘temporelles' et 'mentales' / 2 - L’expérience des cartes réalisées pour Exodo projetées, commentées / Jouer des superpositions potentielles de plusieurs strates de réalités et de questionnements/ Creuser la question de la formulation retranscrite dans l'espace de la carte, l'espace-plan interprété : représentation d'un espace-volume réel : l'espace de l'école/ Improviser tout ce qui peut servir de marquage définitif ou temporaire de "son" territoire identifié, choisi, revendiqué / Investir l’espace physique alentour, travailler sur les supports/éléments potentiels : architecturaux ou humains, fixes et mobiles. Détourner, retourner et s’emparer des objets, des corps ?/ Questionner et s’approprier l'espace de l'école ("son" espace de l’école) provoquer des liens, des confrontations, des feed-back entre leurs "zones occupées". Quelles zones de rencontres? Cartes personnelles, collectives, trouver un moyen de raconter une histoire intime en produisant du lien, se positionner dans le commun, dans le groupe, quelles affinités, limites, les autres, étrangers, un public? Assumer un récit cartographié évolutif, un temps t. Arrêt sur image / Fin du jeu (du jour 2) : étendre notre terrain de jeu à l'espace entier (mi public/privé) de l'école et ainsi faire un lien avec la fouille archéologique, brèche ouverte sur ce passé mystérieux, travailler cette question de la trace, de ce qu'il reste, ce qui s'efface, dans l’espace physique et dans l’espace mémoriel. Une intervention in-situ par des formes performatives croisées, cumulées dans un même espace-temps. Court. 2 jours c'est court.